Petites annonces chirolaines

Voir toutes les annonces

Simples et Sauvages

Petite annonce SIMPLES ET SAUVAGES


Bonjour, l'association Simples et Sauvages créée depuis 2014 et installée à Chirols,
recherche du matériel pour son bon fonctionnement.

Lire la suite...

Services

Fatia propose heures de ménage :

Tel : 06 10 11 40 66

Cours de danse

Vivia Lefebvre, professeur de danse, propose des cours de danse modern'contemporain dès 8 ans jusqu'aux adultes, débutants ou pas, et aussi dès 3 ans 1/2 à 7ans : éveil et initiation à la danse

"oser faire le pas vers sa créativité, son sens artistique dans un esprit de plaisir et de confiance en soi"

Tél : 06 30 57 70 34            

mail :  via.danse@orange.fr

Lire la suite...

 

PINS LARICIO DE PONT DE VEYRIERES

 

 

On trouve généralement les plantations de pins laricio en Corse mais cette essence à été plantée sur le continent (Limousin, sud de la France...) depuis longtemps. Cet arbre se caractérise par sa hauteur (parfois 50 mètres), son fût très droit et sa densité (1m3 pèse environ 1 tonne) Cette espèce présente un intérêt (méconnu??) pour la construction et surtout pour tout ce qui est extérieur (poteaux, jeux...) après imprégnation.

 

 

Les pins laricio de Pont de Veyrières ont été plantés au début des années 50 sur des faysses qui étaient auparavant cultivées. L'idéal aurait été d'en prélever la moitié 15 à 20 ans après la plantation afin de permettre aux « survivants » de s'étoffer davantage. Cette opération n'a pas été réalisée, les arbres sont, malgré tout, de bonne qualité (peu de branches à la base, haute taille et relativement droits pour la plupart...) et suffisamment matures pour envisager l'exploitation.

 

 

Le sol de cette pinède est essentiellement constitué de terrasses étroites soutenues par des murs en pierres sèches en bon état et reliées les unes aux autres par des escaliers bien conservés. Il est pour nous impératif de conserver ce patrimoine en aussi bon état que possible ; une exploitation traditionnelle (tracteurs forestiers...) est impossible car provocant trop de dégâts. Nous avons donc opté pour un débardage par chevaux de traits. Ces animaux, menés par des femmes, passent partout et n'endommageront pas les murs. Les arbres seront ensuite descendus dans l'allée du parc par câbles et porteur pour être évacué par les acheteurs.

 

 

Ce mode d'exploitation a un coût plus élevé qu'un autre (35 à 40000€ pour environ 800 arbres) et nous ferons le maximum pour que la vente du bois couvre au maximum les frais engagés. A l'heure actuelle, une société s'est portée acquéreuse de 600 arbres environ et une autre de 100 m3. Les arbres restants seront pour partie sciés sur place pour être utilisés en fonction des besoins de la commune ou vendus aux habitants qui en manifesteront le besoin (des précisions quant à cette vente seront apportées ultérieurement.

 

 

L'exploitation devrait débuter courant février 2015 et sera ouverte aux publics à des dates convenues avec les intervenants ; nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

 

 

 

Claude ETIENNE